A propos

Véronique Boudarene naturopathe

J’ai toujours eu la conviction intérieure que le corps et l’esprit sont intimement liés, que l’être humain n’est pas qu’un corps animé, il est aussi et surtout une conscience. Le corps est certes notre « véhicule » mais il est aussi « le temple de l’âme » d’où la nécessité d’avoir une approche holistique de l’humain et de sa santé. L’Homme est un tout. Ce qui n’est pas exprimé ou conscientisé est relayé par le corps. La plupart des maux dont nous souffrons sont dus à un déséquilibre de notre énergie, une souffrance de l’âme qui peut trouver sa source dans notre psychisme.

Après avoir travaillé pendant une dizaine d’années dans le tourisme en tant qu’agent de voyages, j’ai décidé de changer complètement de cap pour m’orienter vers les thérapies naturelles et énergétiques. J’ai suivi une formation de 2 ans à L’IFSH de Nice, j’ai obtenu, en 2014, le diplôme privé de Praticien Naturopathe et le certificat de Praticien en Réflexologie Plantaire.

J’ai poursuivi dans cette voie en me formant au Reiki Usui (1er et 2nd degré) avec Patrice Gros à Nice.

Je souhaite, grâce à mes conseils, à mes soins énergétiques et aux écrits que je partage sur ce site, vous aider à vous sentir mieux, à apaiser en douceur vos douleurs physiques et morales. En tant que naturopathe, je ne suis pas habilitée à poser de diagnostic ni à traiter une maladie, mon rôle est de vous aider à conserver, retrouver ou optimiser votre santé de façon naturelle.

Je consulte à mon cabinet (Nice-Falicon) ou me déplace à votre domicile (06 et Monaco), renseignez vous ICI

« Vert Emeraude » est la couleur de la guérison mais également celle du chakra du coeur (Anahata) qui est le point central des énergies. Il constitue un véritable « pont » entre le plan physique de notre être (trois premiers chakras) et le plan spirituel (trois chakras suivants). Un chakra du coeur ouvert et équilibré aide à renforcer nos capacités d’autoguérison.

Voici ce que disait Platon :

« On ne peut guérir la partie sans soigner le tout. On ne doit pas soigner le corps séparé de l’âme et pour que l’esprit et le corps retrouvent la santé, il faut commencer par soigner l’âme. Car c’est une erreur fondamentale des médecins d’aujourd’hui : séparer dès l’abord l’âme et le corps. »

 

 

Les commentaires sont clos.